Nov 252012
 

Nous avons énormément entendu parler du tarot, et cela est d’autant plus vrai ces dernières années. Dans cet article, nous allons vous expliquer l’histoire du tarot.

ancienne carte du tarot

Savez-vous qu’il y a Tarot et tarots ? Le premier pour désigner les arcanes majeurs et les seconds pour nommer les arcanes mineurs. Mais pour en arriver là, le jeu de Tarot a suivi un parcours historique et géographique qui a fait l’objet de plusieurs suppositions. Finalement, certaines versions ont été quand même retenues.

Critiques agressives

Le XVe siècle constitue une date importante et déterminante dans l’histoire du tarot. En effet, c’était en ce temps que les premiers écrits qui mentionnaient le Tarot ont été édités. Il s’agissait du Steele Manuscrit, classé dans la catégorie des diatribes qui critiquaient violemment les jeux de hasard de l’époque et dans la foulée également le jeu de tarot. Ce dernier y prenait une place particulière et y fut décrit en détail. C’est ainsi qu’apparaissaient les 22 arcanes majeurs selon les descriptions d’un moine inconnu. Ce sont pratiquement les mêmes qui composent le jeu de Tarot d’aujourd’hui à quelques différences près notamment dans les motifs et les appellations.

Des origines probablement italiennes

Néanmoins, les dates entre 1420 et 1450 semblent recueillir l’unanimité pour l’apparition du Tarot, et ce, dans la partie nord de l’Italie. L’histoire suppose que chaque motif a été certainement peint à main dont certains sont encore gardés en pièces de collection dans les maisons nobles italiennes. Le nom retenu était « carte da trionfi » ou cartes de triomphes. Il a changé ensuite en « tarocchi » dans les années 1530 pour devenir « tarock » en Allemagne et « Tarot » en France.

L’aventure européenne du Tarot

Les cartes du Tarot ont déferlé sur l’Europe d’une manière assez rapide et ont envahi en un rien de temps nombre de grandes villes européennes. En ces temps-là, les principaux motifs étaient les coupes, les épées, les pièces de monnaie et les bâtons de polos. Trois personnages complètent le tableau : le roi et ses deux vassaux. Le Fou est venu rejoindre le groupe un peu plus tard ainsi que les reines et la grande famille des arcanes majeurs. Les Français ont ensuite plus ou moins standardisé les couleurs en Trèfle, Carreau, Pique et Cœur. En 1791, le comte Mellet affirmait que les inscriptions marquées sur les lames du Tarot auraient dérivé des lettres hébraïques.

La taromancie, un art divinatoire

L’utilisation du tarot dans l’art divinatoire est bien connue depuis la nuit des temps. Des preuves historiques incontestables furent découvertes et confirment l’existence de la pratique depuis 1487. L’année 1781 a vu Tarot rentrer dans les rangs de la philosophie occulte. Aujourd’hui, le tarot à travers le Tarot de Marseille représente l’outil fondamental de la voyance par les cartes : la taromancie ou le tarot divinatoire.

Bref, avec les nouvelles technologies le Tarot est passé des cartes physiques aux cartes virtuelles, car les tirages se font désormais en ligne. Néanmoins, elles parlent toujours le même langage. Heureusement encore !

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)