Oct 032012
 

La question peut effectivement se poser de savoir si une telle forme de tirage des cartes est plus efficace qu’une autre. Même si des ouvrages affirment qu’une configuration peut effectivement s’avérer plus satisfaisante qu’une autre, l’expérience a également son mot et ses maux à dire.

Comment se déroule la consultation par les cartes ?

carte du tarot

Qu’il s’agisse de cartes classiques ou du tarot, la consultation se passe en trois étapes : la coupe, le tirage et l’interprétation. En général, c’est le consultant qui procède à la coupe et par ce geste il transmettrait déjà une première information aux cartes (ou lames pour le tarot divinatoire). En réalité, qu’il procède à la coupe ou à la distribution des cartes importe peu, l’important c’est qu’elles soient bien mélangées et que le consultant pense très fort à ce qu’il va demander à ce moment-là. Tous les rituels tels que les bougies ou les cierges brûlés, main gauche ou main droite pour la manipulation, n’ont absolument aucun impact sur les apparitions des cartes. Si les formes suivantes sont alors fréquemment utilisées, c’est que l’expérience montre qu’elles sont les plus pratiques.

Le tirage à 3 cartes

La première carte tirée est placée au milieu, le second à gauche de la première et le troisième à sa droite. Le mode de lecture pourrait être le suivant : le numéro 1 indique le problème que soulève le consultant. Le numéro 2 informe sur son souhait et le développement de la situation. Le numéro 3 prédit le devenir de son problème, résolu ou non. Une deuxième lecture affecterait le domaine affectif au N°1, l’état d’esprit du consultant pour le N°2 et le travail pour le N°3.

Le tirage en croix

C’est la configuration la plus populaire. Elle peut comporte 4 ou 5 cartes selon les habitudes du voyant. Dans tous les cas, les cartes suivent les lignes d’une croix, avec une 5ème carte au milieu pour la forme à 5 cartes. Le mode de placement peut être le suivant : le N°1 = extrême gauche ; le N°2 = extrême droite, le N°3 = en haut, le N°4 = en bas, le N°5 = au centre de la croix. Une lecture, parmi d’autres peut être le suivant : Le N°1 traduit les éléments positifs relatifs aux demandes du consultant, le N°2 renseigne sur les obstacles éventuels, le N°3 prévient sur l’évolution probable de la situation, le N°4 rassure (ou non) sur son issue. Le N°5 constitue en quelque sorte une synthèse de l’ensemble des renseignements livrés par les cartes précédentes. Elle peut être déterminante pour les futures prises de décisions.

Le tirage en carré

Il peut être formé par un carré dont chaque côté est composé de trois cartes. Ce qui fait en tout neuf cartes tirées. Les cartes sont numérotées de gauche à droite et de haut en bas. Dans ce cas, la lecture peur s’effectuer de la manière suivante : les N°1-2-3 (première ligne) dressent les potentialités du consultant, les N°4-5-6 livrent ce que conseillent les cartes et le N°7-8-9 renseignent sur l’issue des projets.

Tirage en croix ou en carré, dans tous les cas le voyant se pliera en quatre pour vous donner satisfaction !

 Posted by at 9 h 17 min

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)